IREN - INTERNATIONAL RADIO RESEARCH NETWORK

IREN (acronyme pour International Radio Research Network), programme européen de recherche, a été un instrument de Coordination d'Action, situé dans la priorité thématique 7 : « Citoyens et gouvernance dans la société de la connaissance », sur le domaine de recherche n° 7 : « Nouvelles formes de citoyenneté et d'identités culturelles », du 6e Programme Cadre de Recherche et Développement Technologique (6ème PCRDT) de la Commission européenne. Débuté le 1er mars 2004, le contrat (contrat n° CIT2-CT-2004-506475)  a été clôturé le 31 décembre 2006.

Le réseau IREN a associé 13 institutions (dont pour la France, le CNRS et l'UMR 5116 CERVL - Pouvoir, Action publique, Territoire à l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux) provenant de 10 pays européens (Allemagne, Belgique, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Pologne, Royaume-Uni, Suède). À travers des collaborations et invitations diverses, les contacts du réseau ont été élargis à d'autres pays européens et se sont ouverts vers le monde, notamment en direction de l'Afrique, de l'Amérique du Nord et Latine.

La coordination générale de ce programme, sous la responsabilité du CNRS (Délégation régionale Aquitaine et Poitou-Charentes), a été assurée par Jean-Jacques Cheval, alors maître de conférences à l'Université Michel de Montaigne - Bordeaux 3 et, durant cette période, chercheur associé au CERVL.

Le projet partait du constat que partout en Europe, la radio, le plus vieux média électronique, continuait à attirer une audience large et attentive, ceci malgré une concurrence médiatique en constante augmentation. Loin d'être un média en obsolescence, la radio participe de plus pleinement aux processus en cours de la convergence technologique numérique, à travers l'évolution de ses propres plateformes de diffusion mais aussi ses hybridations avec Internet, les liaisons satellitaires ou la téléphonie mobile.

Pour autant sa présence dans la recherche, au sein des études universitaires et dans les débats publics et politiques, ne correspondait ni à sa popularité ni à sa place dans la vie quotidienne des Européens et dans leur héritage culturel. De fait, la radio n'apparaissait pas non plus être un sujet important de discussions et de décisions politiques tant à l'échelon européen qu'aux échelons régionaux et nationaux.

Les membres fondateurs d'IREN en s'associant à un niveau européen ont pu atteindre une taille critique suffisante et nécessaire afin de développer des études approfondies, comparatistes, nourries par des échanges internationaux. À partir des premiers résultats rassemblés, ils ont pu également dresser des constats sur les situations en cours, proposer des préconisations en matières de politiques publiques sur la radio et préparer des nouveaux travaux. Ils ont en outre pu obtenir une reconnaissance au sein des communautés scientifiques en sciences sociales et humaines.

Les objectifs initiaux du projet étaient :

- La création d'un réseau international de recherche sur la radio, à travers les travaux menés et les rencontres organisées et la possibilité de donner à ce réseau une forme pérenne.

- Donner un encouragement spécifique aux jeunes chercheurs pour les inviter à s'investir de manière interdisciplinaire sur ce champ d'investigation

- Réaliser une cartographie des ressources, compétences de recherche et projets de recherche en cours concernant la radio.

- Identifier les audiences et les usages de la radio, notamment pour une amélioration de la participation des citoyens dans la sphère publique européenne

- Engager un  dialogue avec les entreprises et professionnels de la radio

- Organiser la dissémination des recherches effectuées.

Bénéficiant d'une dynamique incontestable, au cours de ses 34 mois d'existence, le consortium IREN a organisé sept conférences internationales (alors que trois seulement étaient initialement prévues) et ses membres ont pu participer à de nombreuses autres réunions à travers l'Europe, mais aussi en Australie, au Canada, en Amérique du Sud et en Afrique.

Les sept conférences internationales du réseau IREN ont été les suivantes :

Bordeaux et l'Aquitaine en avril 2004 ont accueilli le lancement du programme IREN lors d'un colloque international sur le thème « Radios, Services, Publics... La radio à quoi ça sert ?». Ce premier colloque, sous la responsabilité de Jean-Jacques Cheval était principalement centré sur l'étude des programmes radiodiffusés. 31 communicants (doctorants, universitaires, chercheurs ou professionnels) ont participé à la conférence, dont 23 étrangers en provenance de 16 pays différents (Allemagne, Belgique, Bulgarie, Espagne, Etats-Unis, Grèce, Irlande, Italie, Liban, Mauritanie, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Turquie). Le Colloque a accueilli 8 jeunes doctorants (22% des participants).

En juillet 2004, le consortium IREN à organisé une Université internationale d'été de la radio à Sienne (Italie), ceci a constitué la 2ème rencontre internationale du réseau IREN

En février 2005 à Séville (Espagne), 3ème rencontre internationale du réseau IREN en même temps que le 20ème anniversaire de l'association andalouse ema-rtv ; le Vème Congrès international des radios et télévisions locales publiques et alternatives, "un solo mundo, voces múltiples ?" célébrant le 25ème anniversaire du rapport MacBride, "Un Seul Monde, Voix Multiples". La conférence s'est concentrée sur les radios locales et associative et les rôles de la radio dans les processus démocratiques.

En novembre 2005, Limerick (Irlande), 4ème rencontre internationale du réseau IREN, pour une conférence internationale consacrée aux radios communautaire lors du séminaire « Community Radio: People, Places and Processes » et du festival des radios communautaires irlandaises « CRAOL Community Radio Training Féile ».

En janvier 2006 à Bilbao (Espagne), 5ème rencontre internationale du réseau IREN, colloque international : « Transformaciones de la Radio y la TV en el nuevo panorama digital en la Unión Europea », organisé par l'université publique du Pays Basque, sous la direction de Carmen Peñafiel, avec une forte participation du GRER.

En juin 2006 - Lublin (Pologne). 6ème rencontre internationale du réseau IREN, à l'Université catholique de Lublin, IREN a organisé un séminaire international réunissant des chercheurs d'Europe de l'Est sur la radiodiffusion, sous la direction de Stanislaw Jedrzejewski.

En novembre 2006, enfin en Belgique s'est tenue la 7ème et dernière rencontre internationale du réseau IREN. La conférence s'est déroulée à l'Université libre de Louvain-la-Neuve et à Bruxelles, sur le thème : Radios et recherches : les voies / voix futures de la radio, sous la direction de Frédéric Antoine, Jean-Jacques Cheval et Peter Lewis, en présence de responsable de la Commission européenne.

La participation française et, en particulier, d'universitaires et de jeunes chercheurs aquitains a été spécialement importante lors de la rencontre de Bordeaux naturellement, mais aussi lors de celles de Sienne, Séville, Bilbao et Bruxelles.

À cette liste, nous pouvons ajouter : La rencontre d'Athènes, en novembre 2004, soit un séminaire d'échange entre universitaires, étudiants et professionnels de la radio en Grèce, organisée par Angeliki Gazi et l'Université Kapodistrian d'Athènes. À Milan, en avril 2005, la conférence organisée par Radio Popolare et l'Université IULM, soutenue par IREN, « La radio: mass media democratico ? (importanza della radio nella società della comunicazione) » qui a permis, entre autres, des échanges et rencontres avec des radios communautaires des Balkans. À Melbourne en Australie en juillet 2005, une conférence radiophonique à accueilli 6 des partenaire du réseau, tandis qu'il était aussi représenté au IIIème Congrès Panaméricain de Sciences de la Communication, « Intégration commerciale ou dialogue culturel face au défi de la Société de l'Information », à Buenos-Aires en Argentine. À Lyon, en mai 2006, IREN a participé au colloque international organisé par le GRER en collaboration avec l'Université Jean Moulin-Lyon 3 : « La radiodiffusion au tournant des siècles », sous la direction de Bernard Wuillème. À Sunderland au Royaume-Uni, en septembre 2006 enfin, IREN a contribué au symposium international «Sounding Out», une rencontre autour du son dans les médias, organisée par les universités de Sunderland et de Nottingham.

Lors des sept rencontres organisées directement par le réseau IREN, environ 220 communications ont été présentées, démontrant le pluralisme des sujets traités et un large éventail d'approches disciplinaires. Sur ces sept réunions, un quart (24 %) des participants était des jeunes chercheurs et un cinquième environ des professionnels de la radio. De fait, un dialogue avec des professionnels et acteurs de la radiodiffusion a été noué, aboutissant par exemple à la contribution de membres du réseau IREN à des réunions de l'Union Européenne de Radiodiffusion (UER) et la présence de représentants de l'industrie radiophonique aux réunions d'IREN.

Sans que la liste suivante ne soit exhaustive les sujets suivants ont été couverts au cours des sept conférences principales d'IREN : Analyses des programmes et sémiologie de la radio ; Archives radiophoniques et sonores ; Audiences et publics de la radio ; Économie politique et sociopolitique de la radio ; La communication scientifique par la radio ; La musique et la radio ; La production et la création radiophonique ; La radio et la diversité culturelle ; La radio et les enfants ; La radiodiffusion de service public ; La radiodiffusion internationale, ; La radiodiffusion locale ; La résolution des conflits et la radio, ; La technologie de la radio (automatisation, numérisation, Internet, podcasting) ; Les fonctions sociales de la radio, ; Les politiques d'assistance et de coopération radiophoniques en Europe et au-delà (en Afrique, Chine, Moyen-orient, Amérique latine, Amérique du nord) ; Les professionnels de la radio ; Les radios associatives, communautaires et participatives ; Les radios scolaires et universitaires ; Les théories de la radio ; Radio et développement durable ; Radio et genres ; Radio et participation dans la sphère publique ; Radio pour et par des minorités ethniques ou linguistiques ; Radios, politique et démocratie...

La dissémination des travaux a été réalisée en direction de différents cercles de publics, qui ont été s'élargissant depuis les spécialistes universitaires de la recherche sur la radio, les jeunes chercheurs, les spécialistes en Sciences de l'Information et de la Communication ou dans les diverses disciplines des Sciences humaines et sociales, vers les professionnels de la radio et des médias ; ainsi que vers les fonctionnaires, administrateurs et représentants politiques élus dans des instances régionales, nationales ou européennes.

La dissémination des résultats s'est effectuée à travers les manifestations mêmes organisées par le Consortium et lors des autres réunions où ses membres ont pu participer. Une sélection de communication ont fait l'objet de publications. Des textes ont été publiés en ligne sur le site du réseau IREN (www.iren-info.org/)  ou bien sur le site du réseau français, le Groupe de Recherches et d'Etudes sur la Radio  (www.grer.fr/) ; d'autres l'ont été au sein de revues scientifiques : en anglais dans diverses livraisons de la revue britannique The Radio Journal, International Studies in Broadcast & Audio Media et aussi, en français, dans le numéro 40 de la revue belge Médiatiques, Récit et Société, de l'Observatoire du Récit Médiatique, daté du printemps 2007, pour ce qui concerne les actes du septième et dernier colloque IREN. Une autre partie des communications présentées à ce colloque a été publiée dans la revue scientifique belge Recherches en Communication (numéro 26, publié en 2008). En outre deux livres collectifs ont été publiés : Transformaciones de la radio y la televisión en Europa  sous la direction de Carmen Peñafiel Saiz (Bilbao : Universidad del País Vasco, 2007), qui rassemble des textes en espagnol et en anglais, présentés lors du colloque de Bilbao, et celui en anglais dirigé par Stanislaw Jedrzejewski (Ed.) The medium with promising future, Radio in central and eastern european countries, Lublin : Wydawnictwo, 2007, figurant les actes du colloque Lublin.

Une des conclusions générale qui apparaît à travers les résultats de l'action de coordination IREN a été de pointer l'implication limitée de la Direction générale pour la Société de L'information et des Médias de la Commission Européenne sur les questions radiophoniques et la communication sonore en général. Plus préoccupée de la régulation télévisuelle (« Télévision sans Frontières ») et des problèmes de l'industrie cinématographique, la commission considère que la radio relève principalement des politiques nationales des Etats membres et qu'elle ne suscite pas de souci particulier à un niveau européen. Les conclusions du Consortium IREN ne vont pas dans le même sens et relèvent que plusieurs questions radiophoniques, ou bien impliquant la radiodiffusion européenne, se posent dans le cadre communautaire : La numérisation de la radio ; le rôle de la radios dans la défense et la promotion de la diversité culturelle ; la concentration des médias et l'économie politique de la radio ; la question de la participation et l'inclusion/exclusion des citoyens européens dans la Société de la connaissance ; la préservation et la défense des services publics de radiodiffusion ; ainsi que la reconnaissance, le développement et le financement des tiers secteurs radiophoniques (radios associatives ou communautaires) dans l'ensemble des pays européens.

À l'issue du contrat, l'expérience du réseau IREN a été prolongée par la création d'une section spécifique au sein de l'association européenne de recherche sur la communication et l'éducation, ECREA (European Communication Research and Education Association : http://sections.ecrea.eu/RR/ ).

Plus d’information auprès de :

Jean-Jacques Cheval, Coordinateur général du projet IREN
GRER IREN - Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 10, Esplanade des Antilles, Domaine universitaire - 33607 PESSAC Cedex, France.
Tél. + 33 (0) 5 56 84 45 73 Fax 33 (0) 5 56 84 68 10 – jjcheval@msha.fr

Ou bien auprès de : Peter Lewis, Coordinateur scientifique du projet IREN
Senior Lecturer, Community Media; Media Information & Communication; Departement of Applied Social Sciences; London Metropolitan University (UK). Tel.  0207-133-5209  p.lewis@londonmet.ac.uk

Accéder au site du partenaire IREN - INTERNATIONAL RADIO RESEARCH NETWORK : http://www.iren-info.org