Publication récente



Retour à la liste



BELTRÁN (Luis Ramiro) & Isabel Guglielmone Urioste

La communication sociale en Amérique latine, Textes rassemblés et présentés par Isabel Guglielmone Urioste



La_communication_sociale_en_Amérique_latine,_Textes_rassemblés_et_présentés_par_Isabel_Guglielmone_Urioste.jpg

BELTRÁN (Luis Ramiro), La communication sociale en Amérique latine, Textes rassemblés et présentés par Isabel Guglielmone Urioste, Bordeaux : Presses Universitaires de Bordeaux, 2011, 208 p.

ISBN : 978-2-86781-680-2 (22.00 € )

 
À la fin des années 1960 et durant la décennie suivante, les chercheurs sud-américains en Sciences de l’information et de la communication, ont interrogé le caractère « vertical » du paradigme fonctionnaliste de la communication, issu de la sociologie des médias qui s’est développée aux États-Unis. Très attentifs aux résonances entre Sciences de l’information et de la communication et les revendications du social ; ils ont également pensé et valorisé le rôle des grands médias, en particulier la radio, comme soutien aux exigences démocratiques.
Parmi les chercheurs de cette « École latino-américaine de communication », figure le Bolivien Luis Ramiro Beltrán. Le présent recueil de textes, premier livre publié en langue française de cet auteur, est représentatif de son œuvre. Depuis plus de trente ans, il étudie des questions qui n’ont rien perdu de leur actualité : la concentration médiatique, la mise en spectacle de l’information, la figure du récepteur-consommateur-électeur traité en tant que « cible », les politiques d’exception culturelle, la défense des peuples autochtones ou encore les actions pour un développement durable et solidaire. Alors que les publics s’élargissent à partir des réseaux sociaux électroniques et s’approprient de nouvelles modalités de réception des médias classiques, le modèle, certes reformulé, de la communication participative conserve toute sa pertinence. Dans ce livre, l’auteur aborde notamment des thèmes tels que les politiques nationales de communication, le nouvel ordre international de l’information, la communication horizontale ou encore la communication sociale au service de la démocratie. Ces réflexions sont menées dans les contextes politique et théorique de l’Amérique Latine des années 1960 et 1970. L’« Extrême - Occident », cette autre Amérique complexe et variée, donne à la communication une dimension humaniste que cet ouvrage tend à démontrer.
 
Luis Ramiro Beltrán, né en 1930, est l’auteur de quatre cents articles en espagnol et en anglais. Il a reçu en 1983 le prix McLuhan Teleglobe Canada, décerné par le gouvernement canadien aux personnalités ayant accompli une action spéciale dans le domaine théorique ou dans la pratique de la communication sociale. Il a été consultant et conseiller pour plusieurs organismes internationaux dont l’UNESCO et l’Université Johns Hopkins (États‑Unis). Journaliste, écrivain et scénariste, il réside actuellement à La Paz (Bolivie).
 
Isabel Guglielmone Urioste,
maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, de l’Université de Technologie de Compiègne, vice-Présidente du G.R.E.R (Groupe d’Études et de Recherches sur la Radio) 2006-2010, a rassemblé et présenté ces textes. 

Présentation de l'ouvrage en PDF


 
 



Retour à la liste